2.8 bourse_250x250_décembre



2.14 bourse_728x90_décembre


Forex

Le Forex, issu des termes FOReign EXchange, n’est autre que le marché des monnaies sur lequel s’échangent les devises internationales, dont le cours évolue en permanence.
Créé en 1973, il reste longtemps réservé aux professionnels de l’investissement, et plus particulièrement aux échanges interbancaires, mais l’arrivée d’Internet a permis une véritable révolution dans ce secteur puisque dès le début des années 1990, des plates-formes de courtage en ligne spécialisées ont permis aux particuliers d’accéder à ces placements.
Il s’agit aujourd’hui de l’un des marchés les plus importants, sur lequel les monnaies sont échangées, vendues ou achetées, en temps réel. Le volume d’investissements qu’il génère, juste derrière celui des taux d’intérêt, lui permet donc de se placer au deuxième rang des marchés les plus fréquentés, avec près de 2 000 milliards de dollars de transactions quotidiennes, soit un montant 400 fois supérieur à celui des échanges réalisés sur la Bourse de Paris.
Ce marché séduit les investisseurs par les nombreux avantages dont il leur permet de bénéficier. Il s’agit, tout d’abord, d’un placement simple à aborder car présentant un petit nombre de valeurs à surveiller, les placements ne portant principalement que sur cinq ou six monnaies différentes. Présent sur toutes les places mondiales, même si près des deux tiers de son activité restent centrés sur Londres, ce marché reste ouvert 24 heures sur 24, tous les jours de la semaine, tandis que l’information sur l’évolution de ses cours est diffusée en continu sur les plates-formes proposant ce type de produits, permettant alors une gestion optimale du portefeuille.
Les frais réduits appliqués pour ces transactions constituent également un élément important dans le succès de ces supports ; les courtiers distribuant ce type d’investissement ne prélèvent, en effet, aucun droit de garde, ni aucune commission sur les opérations réalisées, ceux-ci ne tirant leur rémunération que de la différence entre le prix d’achat et le prix de vente, autrement appelé spread. C’est ainsi que, lorsque 1 € équivaut à 1,3208 $, et que l’intermédiaire applique un écart multipliant par 2 la plus faible variation possible sur cette paire de monnaies, il convient alors pour acheter 10 000 € de verser 13 210 $ pour voir son capital crédité de 13 208 $, les 2 $ de différence représentant le montant perçu par le courtier pour cette transaction.
Ce système permet donc aux investisseurs de profiter de tarifs avantageux, car très inférieurs à ceux pratiqués sur les placements plus traditionnels. Ce marché est donc spécialement intéressant pour les «  day traders » dont les allers-retours ne se sont plus pénalisés que par des coûts relativement raisonnables.
L’effet de levier qui peut, dans ce cadre là, multiplier entre 20 et 400 fois le montant des placements effectués, attire également beaucoup les investisseurs, même s’il convient d’utiliser ce système avec précaution, les dégâts qu’il peut engendrer pouvant être considérables.
Si les particuliers sont encore peu nombreux à s’être lancés sur ce nouveau marché, le développement des offres dans ce domaine devrait attirer un public de plus en plus important étant donné les perspectives d’investissement intéressantes qu’il laisse entrevoir.