2.8 bourse_250x250_décembre



2.14 bourse_728x90_décembre


Analyse technique

En matière d’investissement boursier, l’information économique et l’anticipation de l’évolution des tendances du marché restent les éléments principaux déterminant la réalisation ou non d’une transaction. Forts de ce constat, les professionnels de la finance ont ainsi développé plusieurs moyens pour prévoir les changements qu’un titre donné peut subir, débouchant alors sur l’émergence de deux méthodes d’analyse distinctes, la première appelée analyse fondamentale, accordant une place importante à l’étude de l’entreprise et du milieu dans lequel elle évolue, en s’appuyant sur des critères objectifs, et la seconde, connue sous le nom d’analyse technique, se basant sur l’idée que les cotations évoluent selon des phénomènes cycliques, influencés par la psychologie des investisseurs.

Considérant que l’évolution du marché repose sur l’ensemble des données liées aux investissements économiques, les tenants de l’analyse technique écartent donc tous les éléments étudiés dans le cadre de l’analyse fondamentale, considérant que l’influence de ceux-ci est visible sur les tendances actuelles, et qu’il n’est alors pas nécessaire de procéder à une étude approfondie de l’entreprise ni de son secteur d’activité. L’autre idée développée par l’analyse technique est que la valeur d’un produit financier évolue toujours suivant des tendances qui se répètent, en fonction de certaines circonstances liées à la conjoncture économique et aux réactions des investisseurs, ces évolutions adoptant toujours un schéma identique, tenant principalement compte de l’analyse psychologique du marché, permettant ainsi d’anticiper les cours futurs.

Utilisant les représentations graphiques des différents indicateurs, l’analyse technique a développé un certain nombre d’outils donnant la possibilité d’aborder l’évolution des marchés de plusieurs manières distinctes, chacune d’elles bénéficiant d’une figure adaptée pour rendre compte de son résultat ; il est ainsi possible d’étudier les principaux changements de cours d’un placement en recourant aux chandeliers japonais, ou encore aux bar charts, pour les plus répandues d’entre elles. L’analyse statistique, au moyen des vagues d’Eliott permet, quant à elle, d’anticiper les fluctuations des marchés par la décomposition des tendances en motifs successifs prenant la forme de fractales, tandis que le Market Profile tente, pour sa part, de dégager un prix d’équilibre autour duquel les cotations varient.

Nécessitant autrefois de réunir un grand nombre de données, faisant appel à l’historique de l’évolution du titre étudié, ainsi qu’une somme importante de travail pour réaliser les figures nécessaires, l’analyse technique a longtemps été réservée aux investisseurs disposant de certains moyens. Aujourd’hui, grâce au développement de l’informatique et des nouvelles technologies de l’information, l’ensemble des outils utilisés pour la réalisation de ces représentations graphiques, servant de base à l’analyse technique, sont devenus beaucoup plus abordables, permettant ainsi à chacun de profiter de ces méthodes pour juger de l’opportunité d’un investissement.

Présents sur la plupart des plates-formes proposées par les différents courtiers en ligne, les outils d’analyse technique peuvent aujourd’hui être utilisés par les investisseurs particuliers, qui doivent toutefois garder à l’esprit que cette méthode ne reste pas exempte de quelques critiques. Il lui est ainsi reproché, par exemple, de se limiter à l’étude du marché financier concerné, sans tenir compte des facteurs extérieurs à celui-ci, ou encore de vouloir anticiper l’évolution de la psychologie des investisseurs, dans un contexte économique particulier.